fbpx

La créativité en télétravail mode d'emploi

J’ai une idée ! Si je cassais ce mur ?

Lionel Quarroz

Responsable stratégie

Si vous êtes comme moi, votre créativité est l’un de vos principaux outils de travail ! (Le fait que vous ayez cliqué sur cet article me donne un indice sur la question.) Je vous épargne le résumé du contexte. Je pense que tout le monde sait ce qu’il se passe ! Malgré tout cela. Vous devez continuer à travailler et à faire tourner votre boite, même en télétravail. Vous l’avez observé, il est difficile de réaliser des ping-pong d’idées avec vos collègues par écrans interposés sans un réel entraînement. De plus, enfermé dans vos 100, vos 50, voire 12 m2 (si vous êtes dans mon cas), il devient difficile de garder votre niveau de créativité au top.

Pourquoi le télétravail sape la créativité

 

La créativité consiste essentiellement à faire des liens, des connexions, entre différents éléments de la nature et de notre environnement (Giffard M., 2009). Ce rôle est tenu par notre subconscient. Cette partie mystérieuse de notre cerveau a gardé son instinct primaire de nos ancêtres et l’esprit naïf de notre enfance (Kahneman D., 2011). C’est donc dans ces connexions que nous allons devoir creuser !

  • Se reconnecter avec votre environnement

 

Enfermés entre 4 murs, il nous est oplus difficile de réaliser des connexions. En premier lieu, nos sens sont moins exploités. Ensuite notre relation à la nature se limite à la plante verte dans notre bureau, à votre fenêtre, et à votre terrasse pour les plus chanceux. La première question est donc : comment renouer ce contact avec notre environnement ?

La nature est une source inépuisable d’inspiration. Une large partie, pour ne pas dire la totalité, de ce qui a été construit par l’Homme est inspiré par la nature. La créativité réside donc dans la capacité à conscientiser ces liens. Votre objectif est alors de chercher un moyen de stimuler vos sens et de les reconnecter à la nature !

Le premier sera la vue. Cherchez la lumière naturelle, réfléchissez à la meilleure place pour votre bureau. Idéalement, placez-vous proche d’une fenêtre avec vue sur la nature. Autorisez-vous des moments où vous ne faites rien. Abandonnez-vous de temps en temps dans les paysages face à vous. Ennuyez-vous. Rentrez dans une micro-méditation (Carlson R., 1997).

Concernant le goût et l’odorat, ne vous laissez pas aller par la facilité des plats rapides. En prenant le temps de cuisiner des plats équilibrés, frais, locaux, vous faites entrer un peu de nature dans votre corps (Giffard M., 2009). De plus, cela vous incitera à briser la routine qui s’installe. 

Entrainez votre ouïe en ouvrant une fenêtre et en fermant les yeux. Écoutez. Imaginez ce que vous devriez voir. Ce qu’il se passe. À quelle vitesse va cette voiture ? À quoi ressemble l’oiseau qui émet ce cri ? Le vent, d’où vient-il ? (Carlson R., 1997) 

Il reste le toucher. (À ce stade, il est possible que vous deviniez ce que je vais vous proposer.) Prenez un tissu, fermez les yeux. Manipulez-le. Consciemment. Cherchez à comprendre comment il est fabriqué, à identifier les caractéristiques de la matière en question.

Vous comprenez où je cherche à vous emmener : l’essentiel va résider dans la pratique d’exercices méditatifs. Maintenant que vous savez comment vous ouvrir à votre environnement, l’objectif va être pour vous d’être apte à recevoir les informations que vous offre votre environnement.

  • Se reconnecter avec soi-même

Le contexte pandémique induit une surcharge émotionnelle extra-ordinaire. Ces émotions sont prises en charge par notre subconscient (Giffard M., 2009) Et oui ! Cette même partie du cerveau à qui nous allons demander d’être créatif !

“Comment je fais pour travailler avec mes enfants à la maison ?”

“J’ai une réunion importante chez un client demain !”

“Comment je fais pour gérer mon équipe depuis la maison ?”

“Comment tenir mes objectifs avec tout ça, moi ?”

“Planifier ? Comment en ne sachant pas combien de temps ça dure?!”

L’amélioration de votre créativité va nécessiter de faire de la place dans votre subconscient. Pour donner de la placer au subconscient, il vous suffit… d’être heureux. Ha ! Je parie que vous ne vous y attendiez pas à celle-ci ? Pourtant, c’est tout simple… Foutez-vous la paix ! (Midal F., 2020)

La peur d’une faillite, l’incertitude et toutes autres émotions négatives représentent une charge pour votre subconscient (Giffard M., 2009). N’oubliez pas que les objectifs que vous (ou votre supérieur) avez fixé ne sont rien d’autre que des préférences, que vous avez transformées en conditions (Carlson R., 1997).

La période est difficile. Nous avons l’impression que la Covid-19 veut notre peau. Et vous savez quoi ? C’est normal. La vie est faite de challenges et d’obstacles. Attendre que passe la tempête ne servira que très peu. Il n’y a pas de meilleurs moments pour être heureux que maintenant. Là. Tout de suite (Carlson R., 1997).

Commencez par accepter la situation. Acceptez votre peur (Midal F., 2020), car elle est légitime. La Covid-19 a instauré des règles à un jeu auquel vous n’avez pas d’autre choix que de participer. En restant dans le déni, vous restez sur le banc de touche, impuissant. Acceptez vos émotions. N’acceptez pas d’être stressé. Car votre niveau de tolérance sera votre niveau de stress (Carlson R., 1997). Ce n’est qu’ainsi que vous saurez prendre en main la situation et accepter l’épreuve actuelle.

Broyer du noir ne vous aidera pas (Midal F., 2020). Soyez indulgent avec vous-même. L’épreuve est suffisamment compliquée pour ne pas avoir à en rajouter. Vous n’êtes pas responsable de votre malheur, mais vous êtes responsable de ce que vous en faites.

Quand ce pas est réalisé, la meilleure manière de se reconnecter à soi est la pratique de la méditation. Elle vous permettra de faire de l’ordre dans votre subconscient, et de le laisser respirer. Ainsi, vous offrez les conditions optimales à votre subconscient pour améliorer votre créativité (et votre bien-être, au passage !)

  • Les exercices pratiques

Je ne peux que vous conseiller de vous initier à la méditation avec Fabrice Midal. Son site répertorie une série d’exercices pour vous ouvrir à cette pratique https://www.fabricemidal.com/meditation/

J’ai un petit secret pour vous ! Je vous ai parlé d’astuces pour améliorer durablement votre créativité. Si vous souhaitez des exercices pour la booster sur le court terme. Tapez « créativité » dans notre messagerie Facebook ! https://www.facebook.com/pixelsarl J’y ai programmé un de mes exercices de créativité préférés !

 

Crédits photos : Abbat, Adrien Olichon, Nastya Dulhiier sur Unsplash

Conseils lecture

L’auteur nous offre sa version du monde, et de la méditation. Rédigé durant la pandémie, ce livre nous permet de prendre du recule sur la situation. Un feel-good book !

Thinking, fast and slow
Daniel Kahneman
2011

LE livre pour comprendre le fonctionnement (et les dysfonctionnements) de la pensée. Étant très fan des biais cognitifs, et des entraves que nous met notre cerveau, vous le retrouverez dans beaucoup des mes billets. Un must-read.

De premier abord très (trop) ésotérique. Ce livre a su fait taire un instant ma personnalité rationnelle et m’a ouvert à un monde différent, où tout n’a pas besoin d’être expliqué scientifiquement.

Ce classique vous permettra de réaliser que rien n’est grave. Il vous aidera à identifier les problèmes auxquels vous faites face et vous offrira des pistes de résolutions.

Pixel © 2020 – Design: Shadya Emery, Octane communication